Kit de survie pour l’administrateur système

  1. Batterie
  2. Unité centrale (Raspberry Pi)
  3. Ecran (smartphone)
  4. Réseau (routeur 4G)
  5. Clavier
  6. Souris

On peut tout faire avec un smartphone, presque… Presque car, pour un administrateur système, il manque en particulier la possibilité d’un accès sécurisé en ligne de commande.

Certes, il existe des applications pour smartphone qui émulent une fenêtre de terminal mais, question sécurité, c’est de la pacotille. De plus, un utilisateur averti notera qu’elles ne supportent évidemment pas les connexions par clé SSH, incontournables pour agir sur un serveur.

Une solution illustrée par ce kit de survie est d’utiliser un Raspberry Pi comme unité centrale et, sur un smartphone, d’en visualiser l’affichage par un client VNC . Un routeur 4G permet alors à la fois d’avoir un réseau local pour la connexion VNC et un accès à Internet.

Le clavier, connecté en Bluetooth directement au Raspberry Pi, permet la saisie confidentielle des mots de passe : ils échappent alors au flux du VNC (et, bien sûr, ils ne sont pas affichés dans le terminal).

La souris est optionnelle mais ça fait bien.