Protection de l’intégrité d’une facture

Avant, la modification des factures de numerunique était “protégée” par un mot de passe.

Protection toute relative d’ailleurs, à voir la pléthore de services de déverrouillage de .pdf disponibles sur Internet.

Désormais, ce dispositif est remplacé par un code de hachage :Facture protégée par un code de hachageC’est une série de chiffres hexadécimaux (0-9 ou a-f) qui sont le résultat d’une fonction de hachage des éléments essentiels de la facture :

  • numéro,
  • date,
  • nom du client,
  • montant HT,
  • TVA,
  • objet(s) de la facture.

Pour vérifier cette empreinte numérique, il suffit de recalculer ce code à partir des informations sur la facture et de comparer le résultat avec le code qui y figure. La moindre modification des éléments utilisés pour générer le code entraînerait la génération d’un code de hachage différent.

Pour un numéro de facture donné (numéro qui est unique), il n’y aura donc qu’un seul code de hachage valable. Ce qui permettra de vérifier si les éléments essentiels de la facture ont été altérés ou non.

Si le code de hachage qui figure sur la facture ne correspond pas à celui que l’on peut calculer à partir de ses éléments essentiels ou à celui de l’original de la facture, la facture a été altérée.

Sinon, elle est intègre.