Guerre des robots : victoire de numerunique

Après avoir résolu le problème du harcèlement téléphonique à titre privé, les appels importuns à titre professionnel devenaient de moins en moins supportable. Surtout les appels qui tombent dans le vide ; personne au bout du fil et en plus ça raccroche.

Le contexte d’un poste professionnel est plus délicat. Il s’agit quand même d’accueillir les clients et prospects et de ne pas rejeter les appels administratifs. Finalement la solution est encore plus simple :

  • Message d’accueil : “Bonjour, si vous n’êtes pas un robot, faites le 6, merci !”
  • 6 : ça sonne.

Et ça marche. Au point que l’on peut enfin accueillir aimablement même les démarchages authentiques (comprendre : non robotisés).

Et apparemment, cela ne surprend aucune des personnes légitimes qui appellent numerunique : on y a pas encore entendu la moindre remarque au sujet de l’annonce d’accueil.

C’est donc un système robotisé (le Serveur Vocal Interactif) qui neutralise un autre système robotisé (les centres d’appels de démarchage téléphonique).

C’est donc une victoire de numerunique mais une victoire avec un goût amer ;  quelque part, c’est triste de devoir en arriver là…

 

L’IPv4 a encore plein d’avenir !

6 485 : c’est le nombre de quelques unes des adresses IPv4 bannies aujourd’hui pour tentative de piraterie sur quelques serveurs surveillés par numerunique.

Il s’agit juste des IP bannies pour une partie des attaques possibles, il y en a d’autres mais un inventaire complet serait plus fastidieux qu’utile : on a la un indice suffisant.

Il s’agit juste aussi de serveurs peu exposés et d’attaques systématiques, peu évoluées et sans intention manifeste à l’encontre des serveurs visés.

En fait, il y juste une gigantesque armée de robots qui cherchent en permanence des failles sur tous les serveurs de la planète, histoire d’en prendre le contrôle pour ajouter d’autres recrues à cette armée.

Et tous ces serveurs compromis utilisent chacun une adresse IP qui pourrait être mieux employée.

Alors la pénurie des adresses IPv4 annoncée depuis la fin du millénaire précédent est une bonne blague :  on pourrait déjà commencer par récupérer toutes celles qui sont utilisées par des pirates 🙂