Mais que fait-on chez l’EURL Barme ?

Comme illustré par son organigramme, toute l’équipe de l’EURL Barme est toujours complètement mobilisée dans tous ses projets ou activités, de la cave au grenier. Cet organigramme a beau être humoristique, il reflète la réalité d’une organisation qui rappelle l’inverse du principe de la société des Galaxiens du Scrameustache. Tout va du coup plus lentement, vu de l’extérieur. Mais pour les clients de l’EURL Barme cela présente l’immense avantage d’avoir affaire à une équipe polyvalente et d’une cohésion parfaite ; la transmission d’informations au sein de l’EURL Barme est instantanée !

En réalité, le développeur est de très loin le rôle le plus productif (et paradoxalement le moins bien payé). Il faut dire qu’il totalise une expérience de développement considérable accumulée sur une période de plus de 386DEC40h secondes (c’est à dire plus de 30 ans). A travers les multiples langages (informatiques) qu’il a pratiqués, il retient quelques idées fondatrices. Peu importe le jeu d’instructions, c’est ce qu’on en fait qui compte. Un bon développement c’est tout en parallèle : codage, tests et spécifications mais surtout des tests. Et sa version du “plus c’est simple, mieux c’est” : moins il y a de code, moins il y a de bug ! Pour autant, il a conçu et écrit des applications entières d’une grande complexité telle que l’ERP très spécifique de Sextant-Expertise. Pour en donner une idée, au dernier recensement, cette application est très précisément décrite par plus de 180 pages de spécifications concises, avec une police de 10.

Les programmes développés par l’EURL Barme ont en commun une interface minimaliste qui cache des traitements souvent très complexes mais toujours d’une très grande robustesse. Les sujets sont des plus variés : comptabilité, gestion des préférences de la clientèle d’une bijouterie, de la location d’un parc d’instruments d’un luthier archetier, y compris la génération associée d’un fichier de remise en banque selon la norme SEPA, gestion de devis pour une serrurerie métallerie, suivi de navigation (en mer) sur Internet, partage de moyens entre associations et tout dernièrement un service de Base de Données Unique (BDU) en mode SaaS…

Le développeur de l’EURL Barme travaille en parfaite symbiose avec l’administrateur de base de données, un élément incontournable des développements modernes. Outre sa participation à la conception des applications, celui-ci intervient aussi sur l’analyse des rares problèmes qui surviennent en exploitation. Il est capable d’intervenir sur une base en production sans perturber celle-ci : un exercice qui exige un parfait contrôle de la situation et une grande rigueur.

L’autre rôle directement productif de l’EURL Barme est assumé par le technicien réseau, un maniaque de l’organisation rigoureuse qui passerait volontiers des heures à démêler les câblages si on lui laissait le temps. Il assure en fait les interventions les plus techniques de l’EURL Barme. Avec la mise à jour du firmware d’un téléphone satellite réalisée à plus de 10 000 km et 10 heures de décalage horaire, il détient un record d’intervention à distance qui sera difficile à battre. Récemment investi dans la VoIP, il se régale à diviser jusque par 10 les factures de télécommunication des clients, à niveau de fonctionnalités supérieur.

L’administrateur système quant à lui représente en quelque sorte une synthèse des trois rôles précédemment cités. Il gère les serveurs de l’EURL Barme et de ses clients. Il assure leurs configurations avec un souci de minimalisme de type bonzaï pour ce qui est du nombre et de la taille des éléments installés, de type séquoia géant pour ce qui concerne leur puissance de traitement et de type ginkgo biloba pour ce qui relève de la sécurité par référence à la capacité de cette essence à résister même aux irradiations des bombes nucléaires. Il assure aussi leur surveillance et la mise en place des parades adaptées aux progrès incessants de la cyber criminalité. Ses outils de prédilection sont la ligne de commande et le fameux vi, un éditeur de fichier plus vieux que lui. Il traque avec eux l’origine du moindre message d’erreur suspect relevé dans les logs quitte à fouiller toutes les sources d’Internet disponibles et  même les FM, en anglais bien sur. L’avantage de ce rôle est qu’il s’exerce de préférence la nuit et les weekends. Cela évite les conflits d’accès avec les autres rôles de l’EURL Barme.

A travers les multiples facettes des compétences exercées au sein de l’EURL Barme, on a finalement une bonne illustration de ce que pourrait désigner le cumul des concepts de devop et full stack. En tout cas, les clients qui en profitent en redemandent !